Réformisme et rénovation (R2)

Pour un socialisme pragmatique : prolonger la motion 4 dans le PS
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 livres, bd, films

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: livres, bd, films   Dim 14 Mai - 13:49

Bonjour à tous,

je viens de lire une BD d'Etienne Davodeau, les Mauvaises gens : une
histoire de militants.
Elle a reçu 2 prix au festival d'Angoulème (scénario et prix du
public). C'est un vrai succès de librairie et c'est mérité. Le récit
est très bien écrit et même émouvant.
Elle se passe dans les très catholiques Mauges (sud du Maine-et-
Loire), des années 50 à l'élection de Mitterrand.
Elle raconte l'histoire de parents d'Etienne, embauchés à l'usine dès
14 ans dans une région très rurale et conservatrice, il s'émancipent
d'abord par leur engagement à la Joc, ensuite leur engagement
syndical à la Cftc et Cfdt et enfin leur militantisme au Parti
socialiste.

Son père a été candidat pour le Parti socialiste à Saint-Florent-le-
Vieil.

Amitiés socialistes.

Emmanuel Drouin

Mandataire fédéral 49 de la motion 4 présentée par Jean-Marie
Bockel "Pour un Socialisme libéral. Vérité et action"

http://blairisme49.skyblog.com

Ci dessous, un résumé plus complet trouvé sur Internet.



Citation :
Étienne Davodeau vient d'une région catholique et ouvrière, les
Mauges. Ses propres parents sont un parfait exemple de gens, dont
l'éducation s'est forgée entre l'église et l'usine, mûs très vite par
la volonté d'agir. Leur parcours et leurs aspirations sont ceux d'une
France à la recherche de justice et de progrès social, de l'après-
guerre à l'élection de Mitterand

http://www.etiennedavodeau.com/


Les mauvaises gens est un bande-dessinée d'Etienne Davodeau - roman
graphique diront certains - qui parle de la vie d'une région, les
Mauges, qui lors des Trente Glorieuses, voit sa jeune population
filer travailler dans l'industrie locale naissante. Cette époque,
rend bien compte de cet engagement, et les J.O.C. et J.O.C.F., d'une
simple écoute des souffrances du monde ouvrier, va pousser
progressivement ces membres vers l'action syndicale au sein des
entreprises de la région, et aussi vers la lutte politique tout
court. Cela conduira en partie à la création de nouveaux syndicats
dont la C.F.T.C. (Confédération Française des Travailleurs Chrétiens)
et la C.F.D.T. (Confédération Française Démocratique des
Travailleurs), et poussera les parents d'Etienne Davodeau à
s'émanciper dans le militantisme à gauche, et notamment au PS.

Mais une question demeure : les mauvaises gens, qui étaient-ils ?

Le moment le plus fort de la lecture est l'annonce du vainqueur de
l'élection présidentielle de 1981. On a peine à imaginer combien le
candidat socialiste cristallisait les espoirs de toute une classe, et
au-de là de tout un peuple ... L'enthousiasme est, hélas, bien
retombé depuis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
livres, bd, films
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Consultation Livres Hebdo? (&autres revues professionnel
» Le maghreb des livres 2010
» Idée: une bourse aux livres
» BDD de films
» livres prénoms ou internet ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réformisme et rénovation (R2) :: La taverne :: Taverne sociale-libérale-
Sauter vers: