Réformisme et rénovation (R2)

Pour un socialisme pragmatique : prolonger la motion 4 dans le PS
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Dim 14 Mai - 17:08

Fondateur et responsable de R2, je me permets de rappeler que des choix politiques ont été opérés (cf manifeste fondateur) lors de la naissance du réseau. Ni Jean-Marie BOCKEL, ni moi-même, ni Maurizio Rofrano, ne poursuivront notre action politique au sein du PS sous la banière du "Socialisme Libéral". Nos idées ont une force suffisante pour ne pas nous laisser marginaliser et ostraciser par ce qui est compris par le plus grand nombre (certes à tort) comme une provocation. Notre démarche se voulant politique, visant à convaincre une majorité, nous avons choisi de défendre un "socialisme pragmatique", clairement réformiste et rénovateur. Si nous sommes intellectuellement des socialistes libéraux (et ce nom aurait sa pleine raison d'être s'il s'agissait d'un club de réflexion) nous ne pouvons pas, aujourd'hui dans un contexte donné, le revendiquer politiquement.

Jean -François Pascal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Dim 14 Mai - 17:08

Bonjour,

Sur l'abandon du terme socialiste libéral, nous le regretterons car
on ne gagne jamais à ne pas dire ce que l'on est.
Nous sommes conscients de la force et du potentiel de réformes qui s'attachent aux valeurs libérales et d'un axe politique rénové autour de ces principes. Cependant, notre enthousiasme n'a d'egal que la méfiance, l'amalgame et la peur-qui vire a la psychose surtout au PS. Il nous faut donc, réfléchir à la meilleure facon de défendre ces valeurs davantage que la terminologie. La confusion entre "libéral" et "ultra-libéral" est si forte que nous devons etre attentifs et ne pas sauter a pied joint dans les pièges que les autres courants seront les premiers a nous tendre.
Le terme SOCIAL-LIBERAL est peut-etre une synthese provisoire pour désarmorcer les critiques stériles qui nous feront gaspiller beaucoup d'énergie sans réussir a convaincre. Pour ne rien vous cacher cette "synthèse" ne me satisfait qu'à moitié , mais je n'ai pas mieux à ce stade. Quand a social-démocrate, je crois que c'est inaudible, voire pour une part discredité en france. Le rocardisme est regardé et analysé comme une antiquité ..;à tort , mais c'est comme ça et c'est la rançon du match perdu par rocard.

Franchement, se soumettre à une pression idéologique archaïsante
pour ne pas s'affirmer tels que l'on est, comme si nous étions
coupables de quelque chose , c'est nul !

Merci de bien vouloir nous transmettre les autres points à cacher
pour ne pas choquer les braves militants.

Hervé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Dim 14 Mai - 17:09

Effectivement, socialiste libéraux nous sommes. Et je suis assez
d'accord avec la remarque de Jean-François Pascal : ce qui aurait sa
place dans un club de réflexion n'est pas soutenable actuellement
dans un courant politique socialiste. Le mot n'est pas compris
pareillement par tous, il a sa vie propre, une couleur et des liens
qui lui échappent. La "bulle spéculative" autour de ce terme est
aujourd'hui grande. Et cela peut-être aussi mal pris que si nous
nous proclamions socialistes satanistes, ou si un courant de l'ump
se proclamait gaullistes fascisants...
On peut le regretter.

Reste à se poser la question : sommes nous un club de réflexion
( voué à déboucher plus tard sur une activité politique), ou un
courant politique...

Socialisme pragmatique est un terme convenable, mais il ne
renvoit pas une image très positive. Certains le liront comme
socialisme résigné, socialisme apolitisé...

Peut être socialisme rénové est-il présomptueux..

Socialisme européen, dans la lignée de Schröder, Zappatero, Prodi,
voire Blair, a un sens double qui est intéressant, mais peut-être
par là trop ambigü.

Socialisme rocardien serait assez juste en ce qui me concerne...
ou tout simplement sociaux-démocrates...
A réfléchir...

La forme et les mots ne sont pas le plus important... Mais on ne
peut les négliger ou les mépriser.

Romain Janhsen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Dim 14 Mai - 17:09

J'agrée !  :-)
Lancer un mouvement libéral de progrès (ce qui est aujourd'hui une urgente nécessité) n'a en effet d'intérêt que si on dit que c'est un mouvement libéral de progrès.
Sinon on peut aussi sortir dans la rue avec des masques... ;-)
Bon week-end à tous !

Christophe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Dim 14 Mai - 17:10

Bonsoir Herve,
 
Je voudrais juste revenir sur la notion de Socialiste Liberal. Je ne pense pas que l'on nous demande de cacher une part de nos convictions, mais simplement de rester lucide et efficace face au jeu politique ambiant.
 
Je crois comme Jean-francois Pascal qu il est pas souhaitable d'effaroucher inutilement, d'autant que dans les debats il n'est pas evident de faire apparaitre les vraies differences entre les Ultra-liberaux et les Liberaux.
Plutot que de nous epuiser a ce combat je prefere que nous valorisons notre demarche de terrain, de projets participatifs, notre vision europeenne, notre souci de promouvoir le developpement des savoirs et de la recherche pour mieux asseoir une Egalite Reelle et pas seulement une Egalite Auto-proclamee.  
Soulignons aussi la necessite de remettre l'entreprise et l 'economie solidaire au coeur de notre discours, de nos propositions pas pour ensencer le profit mais parce que c est la que se construisent les richesses qu il faut ensuite mieux repartir pour un meilleur bien etre collectif.
 
Travaillons comme les fourmis, sujet par sujet et ..laissons tomber les etendards au profit de l 'energie positive qui nous permettra la conquete en actes, ville par ville et section par section.
 
A force de travailler dans ce sens, le Socialisme Liberal s'imposera de lui meme, ce sera notre deuxieme victoire, mais cette fois elle sera assise sur de vraies conquetes et on non pas sur une simple victoire semantique.
 
Amicalement,
Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Dim 14 Mai - 17:10

Cher(e)s camarades,
tout à fait d'accord avec Jean-François. Si on est socialistes
libéraux, ce terme n'est pas accepté dans notre parti. Etre
pragmatique n'est pas un renoncement si cela permet de faire
progresser nos idées.
Amitiés socialistes pragmatiques.
Emmanuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Sam 20 Mai - 20:24

Bonjour à tous,

Merci Pascal pour ces compléments d'information. Ils sont clairs et justes, je regrette simplement que lorsque nous en parlions sur le site tu ne sois pas intervenu (si ça m'a échappé, je te dois des excuses). Il y a trois mois, sur le site R2, la plupart des avis proposait l'utilisation du mot libéral : socialisme libéral pour définir notre courant.

Je trouve en effet qu'il est judicieux de ne pas utiliser le terme libéral, puisque ce mot ne veux plus rien dire en France. Il ne sert à rien de discuter autour des mots et de plonger dans une discussion sans fin, néanmoins je souhaite te rappeler que les tenants (PC et extrême gauche) de l'utilisation de ce mot savent ce qu'il font. Ils mettent dans le même sac : Le PS, l'UMP et le FN. Et nous avons beau dire partout que nous sommes contre le libéralisme sauvage. le message ne passe pas.
Libéral est un mot qui synonyme de diable dans la bouche de nos concitoyens.
(le vocabulaire est quelque chose de complexe, Par exemple : Au départ "Pédé" était une insulte, qui n'avait rien à voir avec les homosexuels, ceux-ci ont décidé de l'utiliser pour ce définir eux-mêmes, depuis le mot a complétement évolué, tout en restant vulgaire)
De même le mot "libéral" Il a été utilisé à tord et travers par le PC et l'extrême-gauche (est-ce différent d'aileurs) pour définir le capitalisme dans un premier temps, puis par la suite pour qualifier à peu près tout ce qui n'est pas communiste. Le PS s'est très mal débrouillé avec ce mot d'ailleurs, peut-être sous la pression.
Maintenant, pour ma part, je pense que nous n'avons pas intérêt à l'utiliser, ni pour décrier la politique des autres (parce qu'on va nous le renvoyer plus tard), ni pour définir la nôtre (là je te rejoins). Avançons non pas masqués, mais clairs dans notre tête.

Politiquement, soyons clairs,
Nous combattons pour l'égalité, la justice sociale et pour la liberté. Nous sommes non seulement de gauche, mais nous sommes la gauche. Le PS est la gauche. La motion 4 et R2 sont au coeur du PS.
Nous combattons contre les pires ennemis de l'égalité : l'extrême droite,
Les pires ennemis de la justice sociale : la droite
et les pires ennemis de la liberté : l'extrême gauche.

Maintenant, ce débat autour du mot est un peu stérile pour le moment, c'est pourquoi, il faut faire éditer et imprimer ce tract au plus vite.
D'autant que le logo a encore embelli.



Jean-Louis LE BERRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Sam 20 Mai - 20:24

Bonjour,


Le terme « gay » serait un exemple de succès sur lequel méditer, j'ai
plus de doutes sur celui de « pédé ». Mais il s'agissait là d'un terme
tout à fait nouveau pour caractériser un style de vie. Cela a très
bien marché. Dans un autre registre, une autre tentative récente est
l'utilisation du terme « bright » (http://the-brights.net/), mais cela
ne décolle pas vraiment.
Je crois qu'une difficulté avec le terme « pragmatique » c'est que
l'on trouvera très peu de gens qui seront ne serait-ce qu'un petit peu
en désaccord avec. Ce qui tend à rendre assez inoffensive l'expression
« socialisme pragmatique ». Mais l'aspect positif du terme, celui de
faire disparaître l'hostilité à l'égard de « libéral », est peut-être
plus important. Cela dit, un terme qui fasse disparaître l'hostilité
sans diluer autant la spécificité du courant, aurait peut-être plus
d'attrait.
« Socialisme des libertés » serait trop engagé encore?
Il est en tout cas impossible d'être raisonnablement hostile au terme
« liberté ». Les philosophes libéraux égalitaristes débattent entre
eux pour savoir ce qu'il faut égaliser. Sen par exemple propose
d'égaliser les capabilités, Rawls les ressources, G.A. Cohen les
avantages, et ainsi de suite. Le terme commun à ces termes respectifs,
est celui de « libertés ».

Juste pour échanger un peu là-dessus dans le cadre « club de réflexion
». Il est certain que l'on rencontre les mêmes résistances absurdes au
terme « libéral » jusque dans les milieux français les mieux informés
en théorie politique normative. Merci pour cette liste d'échanges.

Sympathies,
Roberto Merrill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Mar 5 Sep - 15:34

Chers camarades et amis,

Quelques réflexions rapides et encore indécises sur le positionnement de R2.

Concernant le qualificatif de "libéral", peut-être est-il temps de réhabiliter ce terme associé à des connotations péjoratives, dont beaucoup au PS ignorent la signification exacte, le confondant avec une seule de ses variantes : le libéralisme économique (ou plutôt le tenant comme synonyme de néo-libéralisme économique).
En dehors de toute considération concernant le qualificatif de "libéral", les militants sont-ils prêts à nous écouter? La popularité de Ségolène Royal, à l'intérieur comme à l'extérieur du parti (et ce quoique nous en pensons chacun) ainsi que le ralliement de nombre de personnalités socialistes à sa candidature, peuvent nous inciter à penser que le moment de briser certains tabous est venu.

Amicalement, Alexandra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Mar 5 Sep - 15:35

Il y a déjà eu un large débat sur les mots à utiliser pour nous définir.

cf : http://socialistesrfrn.actifforum.com/viewtopic.forum?t=37

Une majorité semblait tenir au mot libéralisme, mais il semblait trop effrayant...

C'est toujours le cas, mais je pense moins au fur et à mesure que le TCE s'éloigne.

Plusieurs réflexions : le score de Bockel n'intégrait pas les nouveaux adhérents, et le vote utile a joué. Moi même si j'étais déjà au PS, aurais voté motion 1. Un sondage montrerait au moins 5% je pense, voire plus si on interroge sur nos positions.

Si on ne se définit pas comme socio-libéraux, on ne se démarque pas de DSK ( que je respecte par ailleurs). Pragmatique, européen, socio-démocrates, ne choquent pas et existent déjà. Nous sommes les seuls à oser le "libéral", même si en privé certains ( je parle de militants que je connais qui soutiennent DSK) effectivement refusent le terme mais se disent proche de mes opinions sociales-libérales... Nous rejoindraient-ils si on enlève le terme ? Non, ils ont déjà la motion 1...
Le débat tient toujours. mais à la pratique alors qu'on avait opté pour "pragmatique", le socio-libéral est naturellement revenu dans nos messages et contributions. Ne pas le mettre dans nos tracts, ce serait se cacher, ceux qui viendraient trouveraient ensuite socio-libéral dans notre vocabulaire. A court terme cela fait peur. Mais si on voit plus loin, c'est un positionnement clair, qui peut faire adhérer des gens pour nous, qui nous garantie une cohérence et non une identité molle, perçue comme changeante selon la dernière prise de position en date... C'est le positionnement de beaucoup de partis européens, ce sera une de nos réponses. Comment critiquer l'antilibéralisme primaire alors ? On va nous traiter de libéraux, et nous devrions répondre : " non, enfin, pragmatiques, mais pas antilibéraux, car le social-libéralisme est intéressant... mais nous ne sommes pas sociaux-libéraux... ;-)

La référence à la motion 4 doit effectivement devenir historique plus que programatique et identitaire.

Quand aux propositions, nourrissons les jusqu'à ce week-end...

RJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Mar 5 Sep - 15:38

Puisque nous allons vers une échéance fondatrice de R2,
N'est-il pas temps de dire ce que nous sommes ?
Devons nous avancer masqués pour ne fâcher ni Pierre ni Paul ?
Devons-nous nous fondre dans la grisaille ambiante pour passer inaperçus ?
Depuis des mois nous débattons librement, confrontons nos points de vue, amendons nos
excès. Faudrait-il aujourd'hui renier notre travail commun ?
Les documents générés reflètent une version épurée de nos débats. Devons-nous tout
jeter aux orties de peur de déplaire un courant ou un autre, choquer des militants bercés
de tièdes promesses de lendemains qui déchantent ?
Si Ségolène a pris tous les éléphants du Parti de vitesse c'est sans doute parce qu'elle a dit
ce que beaucoup avaient envie d'entendre. Cela est-il choquant ? Elle est pour le moins
une bonne stratège.
Une phrase de Nietzsche me revient à l'esprit :
« On dit que je suis un gâte-sauce et c'est vrai, car je gâte à chacun le goût qu'il a pour
son parti et, nul parti ne me le pardonne ».
Beaucoup de nouveaux adhérents sont venus au PS pensant que les choses allaient enfin
évoluer après la claque du TCE. Aux rares réunions où nous avons pu les rencontrer, ils
semblaient éberlués d'entendre les discours lénifiants des anciens. Incontestablement, ils
n'étaient pas venus pour ça.
Pourquoi aurions-nous peur de dire haut et fort ce que beaucoup pensent tout bas ?
Louis-Philippe a peut-être un peu écorniflé nos chastes oreilles, mais convenons-en, ces
vérités dites un peu brutalement n'étaient pas vraiment pour nous déplaire. La
contribution sur le service public a été soigneusement domestiquée par Romain. Et elle a
le mérite d'exister.
Je n'ai pas d'objectif de carrière au PS, alors disons que tout cela me convient.
Léoneck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Mar 5 Sep - 15:38

Sur la question du terme "libéral", je partage complètement les positions de Romain et Léoneck :
- Cacher notre libéralisme ne nous attirera personne car un "socialisme-libéralisant-non-affiché" existe déjà dans la motion 1 ou chez DSK. Nous devons marquer et exprimer notre différence et notre identité, avec courage et honnêteté.
- Ne vendons pas un "socialisme non libéral"... qui se révèle clairement libéral dans son programme et ses intentions : ça nous causera du tort. Apposons une étiquette qui indique clairement le contenu de la boîte !
- Il faut provoquer un séisme dans les esprits : arrêtons de tourner autour de l'idée sans la nommer : affichons-nous clairement socio-libéraux, et défendons avec force une acception positive, progressiste, de la pensée libérale.
- Tony Blair s'est clairement affiché social-libéral, et c'est ainsi qu'il a fait basculer de nombreux progressistes dans son camp, a gagné la majorité dans son parti et a pris le pouvoir.
Bonne soirée à tous ! :-)
Christophe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Mar 5 Sep - 15:46

bonjour à tous,

Il semblerait que ma prudence sur l'_expression "social-libéral" ne fasse pas l'unanimité.
Pour moi, il y a une différence entre la stratégie politique et le débat intellectuel ou idéologique, même si les 2 sont interdépendants.

Stratégiquement, je ne suis pas sûre que le courant R2 gagne à appeler "un chat un chat" et de provoquer des militants frileux sur certaines terminologies. Vous me direz: "oui mais les nouveaux adhérents sont plutôt favorables à nos positions et sont heureux que le PS disent enfin clairement les choses". Je dis "oui mais combien de nouveaux adhérents vont rester au PS une fois la désignation du candidat passée. Déjà, les fédé n'arrivent pas à mettre la main sur certains nouveaux adhérents qui ne se sont jamais manifestés".

Idéologiquement, je n'ai aucun complexe avec le social-libéralisme. Nos précédents mails montrent que le débat a vocation à être riche et à s'enrichir.

Peut-être y aurait-il de l'hypocrisie à ne pas appeler un chat un chat pour l'instant, mais peut-être que cela nous permettrait de capter + de militants, donc de peser davantage sur le parti et donc, à terme, d'imposer nos idées sociales-libérales.

Claire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Mar 5 Sep - 15:46

Le message de Jean-François me convient. Autant socialisme pragmatique ne me parle pas, autant socialisme libéral (et pragmatique, européen, progressiste etc.) est assez clair, tout en contenant le mot socialisme qui est important.
C'est une synthèse entre socialisme pragmatique et social-libéral.

Romain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Mar 5 Sep - 15:47

M'oui

je ne suis pas vraiment en accord avec la poilitique du cache-sexe ou de duper
plus ou moins volontairement le militant ou l'electeur.

De fait la problématique est la même depuis la polémique révioniste lander par
eduard Berstein (SPD, fin du XIX). Les prévisions marxistes étant caduque, la
théorie fausse, la dictature du prolétariat une impasse sanglante -enfin ça ce
n'est pas Berstein qui le dit- sur quoi doit être batie le socialisme ? Le
libéralisme et l'a^pport de ses multiples et divers penseurs est une voie à
explorer, tel est le message en substance.

Rien de très novateur à notre petite polémique :-)

Mais je suis surpris l'intro de la motion IV était très clair sur ce point, me
semble t'il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Mar 5 Sep - 15:48

Première fois que j'interviens dans le forum...

Le sujet semble fort épineux... Ne jouons pas sur la sémantique!
Militant socialiste adepte de la "réalité-politique" des urnes et
non de celle de militants à la sociologie uniforme (élus et/ou
inféodés).

Electoralement, donc Politiquement, notre Parti crève de discours
établis sur le seul dénominateur minimal commun.

Certes, notre parlé vrai ne nous a gratifié que de 0,7% (1 sur le
Gard et 2,3 sur Nîmes) lors du dernier congrès. Mais le plus
important en Politique ne devrait-il pas être de faire avancer les
idées et de peser lors des véritables échéances sans attendre de
strapontins dans l'organigramme (uniforme) du Parti. A termes, les
véritables décideurs du sort de la politique (les citoyens
électeurs) y retrouveront une certaine confiance !!!

Dites le aux candidats(tes) des prochaines échéances. Arrêtons les
vocables déguisés et la langue de bois...

Je reprends ici le sens de mon introduction à la présentation
fédérale des motions :

En donnant les principales définitions du mot "Libéral" (Source
Larousse)
"
1- Qui est favorable aux libertés individuelles, à la liberté de
penser, à la liberté politique.
2- Qui appartient au libéralisme économique ou politique.
3- Indulgent, tolérant, permissif.
J'ai cru relever un certain émoi dans la salle à la prononciation du
mot libéral. Assurément, la définition numéro deux est la seule
retenue : "Qui appartient au libéralisme économique" voir à l'ultra
libéralisme.
Petit détail, deux idées s'opposent en exemple de cette
définition. "la pensée libérale et la pensée conservatrice"
Alors à choisir, en tant que socialiste, je préfère être Libéral que
Conservateur…
"

Alors Osons camarades...
Olivier PENIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Mar 5 Sep - 15:50

Certains socio-libéraux ont essayé d'introduire le social-libéralisme au sein du PS sans dire que c'était du social-libéralisme. Ca n'a pas marché. Car une fois qu'ils avaient séduit des militants autour d'eux, ce n'était plus possible pour eux d'avouer qu'ils étaient socio-libéraux. Donc la stratégie du sous-marin silencieux ne mène nulle part : car ce sous-marin ne peut plus jamais émerger après au grand jour.

C'est là où nous innovons en avançant avec la pancarte franchement écrite "social-libéralisme". Et de nombreuses personnes se rallieront à nous. Parce que nous sommes sincères et annonçons la couleur.
Tous les militants de la motion 1 sont, à terme, pour nous... pourvu que nous ayons le courage aujourd'hui d'annoncer franchement la couleur.
Si par contre nous avançons masqués, ça n'arrivera jamais : le social-libéralisme (y) sera toujours méconnu, honni et marginal.

De toute façon, vouloir vendre du cassis avec une étiquette "framboise" ne peut mener à terme que dans un mur - au mieux un malentendu, au pire une escroquerie.

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je n'ai pas (encore ?) ma carte au PS : c'est que cette nébuleuse est un trou noir qui absorbe toutes les pensées originales autour d'elle à force de compromis et de calculs politiques. Sachons tenir notre orbite sans nous noyer dans la motion 1 ! Soyons clairement "socio-libéraux", sans peur ni complexe !
Je ne prendrai notamment pas prendre ma carte au PS avant qu'il n'y ait en son sein un mouvement "social-libéral" clairement étiqueté comme tel.

Christophe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Mar 5 Sep - 15:57

Quel débat ! quel enthousiasme !

Comme membre du courant R2 du PS j'adhère complètement à la position de Jean-François sur son positionnement.



Comme membre du club de réflexion, j'ai déjà eu l'occasion de le dire, je crois que le risque principal que nous courons est celui de l'intégrisme libéral. Si c'est pour faire du Madelin, c'est très honorable mais c'est ailleurs.

Pour les libéraux tout court, la place de l'Etat est trop importante, la règlementation trop protectrice etc... Laissons faire et tout ira bien.

Pour un socialiste libéral l'Etat a un rôle à jouer et la règlementation utile.

Alors, la vie est + compliquée pour nous qui devons peser nos décisions pour dynamiser la société et responsabiliser les individus tout en veillant à ce que le développement induit profite au + grand nombre.

Parce qu'il ne faut pas faire d'angélisme ou pêcher par naïveté : lorsque les courbes des indices de développement humain se déconnectent (comme c'est le cas actuellement un peu partout) de ceux du PIB, c'est le fruit des dérèglementations à la Thatcher et à la Reagan. L'intégrisme libéral n'est pas notre voie et la dérèglementation pour elle-même pas notre solution.

Alors libéral, certes je le suis, parce que j'aime que l'individu soit acteur de son développement et de celui de la cité, et aussi parce que le marché a fait la preuve de son efficacité pour assurer le développement des richesses ; mais je suis aussi aussi socialiste parce que je sais bien que la loi de la jungle (ou la loi du plus fort) n'est jamais celle du développement.

Voilà pourquoi j'assume sans complexes et publiquement ma position de socialiste libéral.

cordialement,

Daniel GENDRIN

PS : Quant au terme socio-libéral, pour moi il sonne "libéral qui veut bien faire du social". On comprendra que je ne l'aime pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Mar 5 Sep - 16:08

Il faut oser et il faut y croire. ça prendra du temps avant de changer les
mentalités, mais le seul fait de poser nos idées et de les assumer ENFIN va
fortement contribuer à la banaliser, j'en suis sûre, de même que je suis
sûre que nous allons dans le sens de l'évolution des mentalités, cette lame
de fond lassée de la langue de bois, cette même langue de bois qui
sous-entend que l'agrent pousse aux arbres. Les gens ont envie d'entendre la
vérité. Dans un sens l'agressivité des antilibéraux ne vient pas
systématiquement de de leur sectarisme ou de leur bêtise (oups), mais aussi,
parfois, de ce qu'ils savent que leur discours repose sur du vent (l'argent
qui pousse aux arbres, présupposé implicite de leur discours dans tellement
de discussions...). On doit remercier JMB qui a lancé avec courage ce
positionnement (peu importe le qualificatif selon moi).


Coline

"Où suis-je, où vais-je, dans quel état j'erre?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Mar 5 Sep - 16:09

C'est l'appellation pour laquelle je m'étais battu au temps de notre premier débat sur le sujet, donc j'en suis heureux.
Toujours est-il que courageusement (depuis plusieurs jours) je défends la position du socialisme pragmatique (qui ne me plaisait pas plus que ça), qui l'avait emporté.
Bon chacun reconnaîtra que je sais me plier au vote du groupe et que je ne fais pas campagne contre la démocratie interne ;
C'est une vertu que j'ai et qui n'est pas partagé par l'ensemble des membres du PS.

Bon a par ça, j'ai l'air de quoi !
Je plaisante, mais c'est vrai que je n'ai pas vu passé l'info. Apparemment Christophe CHOMANT non plus !


Ceci dit, ça n'arrange rien au fait de faire passer l'idée ! Il suffit de regarder les remarques faites par les lecteurs de libé sur le texte de Zaki Laidi, dont Lionel LEGALLIC nous a conseillé la lecture


Alors La Rochelle ?


Jean-Louis LE BERRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastien



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Dim 24 Sep - 19:05

Le terme socialisme libéral me gène un peu car cela ne veut rien dire, je vois pas comment on peut être socialiste et libéral en même temps (je parle biensur sur les questions économiques) par contre social-libéral la je connais.

D'ailleurs au vu du refus du PS de se détacher définitivement du marxisme, ne pensez vous pas que les sociaux-libéraux devraient se rassembler au sein de l'UDF qui est très proche finalement du social-libéralisme (voir les opinions communes de DSK, Bockel, Kouchner avec Bayrou) ? Même si, il est vrai que l'UDF est le parti héritier de la démocratie-chrétienne mais je ne vois pas en quoi ça gênerait, le rocardien Christian Blanc a bien rejoint Bayrou.

Je ne pense pas que le programme du PS soit en phase avec la réalité et avec la vision des sociaux-libéraux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romain J
Invité



MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Lun 25 Sep - 14:45

L'udf bouge mais conserve des fondements de droite, au niveau des dirigeants, d'une partie des militants (ainsi ils se prononcent contre la Turquie dans l'Europe, sur le plan des valeurs)...

Notre ambition est de rester à gauche, d'être la gauche. Donc si nous ne partageons pas tout du PS, nous travaillons à le changer. Nous sommes commes les radicaux valoisiens à l'UMP.

Il y a donc des différences de fond, de positionnement, et aussi de manière stratégique, c'est un autre engagement : peser dans un grand parti, chercher à convaincre dans nos sections, plutôt que nous retrouver entre personnes sociales libérales ( Initiative européenne et sociale...)

Quand à l'udf, il a sa place, il pèsera s'il y a de la proportionnelle. Mais il lui faudra résoudre des problèmes d' identité, de positionnement, entre des gens très différents. Le centre veut dire beaucoup de choses, dans lesquelles nous ne retrouvons pas toujours.

Deux démarches complémentaires souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Régis Sada



Nombre de messages : 1
Age : 42
Localisation : Puteaux (92)
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Lun 2 Oct - 18:52

Sébastien a écrit:
Je ne pense pas que le programme du PS soit en phase avec la réalité et avec la vision des sociaux-libéraux.

C'est sans doute ce qui nous distingue !

Notre action commune apporte la preuve que tous les socialistes ne sont pas opposés à des changements et des évolutions - comme ils en donnent souvent l'image -.

Mais il confirme également que si nous sommes favorables à une ouverture aux hommes et aux idées de l'extérieur, notre ancrage à gauche est affirmé.

Comme le souligne Romain, la notion de "Centre" se rapproche plus souvent du Centre-Droit que du socialisme-libéral et nous ne nous y retrouvons pas toujours.

Le PS change, et cette campagne interne le démontre plus que de raison. Il y a encore quelques temps, personne n'aurai imaginé que le Premier Secrétaire ou le candidat "naturel" ne soit pas de la bataille à l'investiture.

Avant tout autre chose, ma volonté est de voir le PS devenir un vrai parti de militants.

Il sera bien temps alors de vouloir "corriger" certaines orientations dogmatiques ou archaïques du PS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.marionsleshomos.com
tienouchou



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   Ven 6 Oct - 21:50

L'UDF est social-libéral, je rappel.
Ensuite, dans les partis comme le PS et l'UMP chacun essaie d'influer de son côté, il y a dans les deux partis n courants. Au final, cela donne un mauvais compromis comme le programme du PS qui est une aberration.
Rappellons son coût qui est de 115 milliards d'euros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour un socialisme libéral ou pragmatique ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PRÉDICTION POUR 2009...SELON GINETTE BLAIS ASTROLOGUE
» Dukan pour perdre moins de 5kg... ça m'inquiète...
» Projet mini-bibliothèque en centre de loisirs pour enfants
» Comment faire une croix pour indiquer le décès
» Sport pour affiner la silhouette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réformisme et rénovation (R2) :: Débats, idées et propositions :: Notre courant-
Sauter vers: