Réformisme et rénovation (R2)

Pour un socialisme pragmatique : prolonger la motion 4 dans le PS
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Propositions en vrac

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Propositions en vrac   Dim 14 Mai - 20:59

Message de annie le 23/02/06 20:54
Avoir les moyens de choisir sa vie n'est donné qu'à très peu de
personnes malheureusement; j'aurais plutôt envie de dire "donner à
chacun les moyens d'avoir un vie décente sinon heureuse" peut être
moins ambitieux, mais plus réaliste. Je n'exclue pas que dès le
départ, on peut soi-même donner le petit coup de pouce qui nous y
guidera ! Mais, soyons juste certains sont mieux placés que d'autres
pour y arriver. Voici quelques propositions :

Faire beaucoup de logements sociaux pour saturer un peu le marché et
faire chuter le prix des loyers.

Mettre dans les écoles difficiles des professeurs ayant de
l'expérience et de l'autorité et non pas de jeunes diplômés. Les payer
beaucoup plus si nécessaire pour les motiver et pour la pénibilité
dans ces collèges.

Responsabiliser les parents en supprimant provisoirement les
allocations (on pourrait les bloquer sur un compte jusqu'à ce que les
parents prennent leurs responsabilités. Mr Chevenement en avait
parlé.(à débattre)
Faire dans un même temps une campagne télévisée qui viserait à éduquer
les parents sur leur rôle. Peut-être sous forme de feuilletons
attractifs au heures de grande écoute sur une chaîne d'état.( J'ai vu
ça sur la télévision à Tahiti pour lutter contre la violence faite aux
femmes et aux enfants lorsque l'un ou l'autre des parents boit.)
c'était sous forme de spots. Il y a eu des moments dans notre histoire
où on a lutté contre certaine chose et à une époque où il n'y avait
pas la télévision. L'alcoolisme au 19éme par ex. Si on veut on peut et
là il faut être interventionniste. Comment pourrons-nous vraiment en
sortir si nous ne faisons que de petites réformettes. Ce que je dis
peut paraître naïf mais pourquoi tout au moins ne pas en discuter ? Je
sais bien que la télévision (les chaînes privées sont
indépendantes)mais c'est aussi le rôle de l'état de donner des
orientations! Quand je vois toutes ces émissions débilitantes !
Heureusement il reste quelques chaînes intelligentes comme LCP que je
regarde presque exclusivement avec Arte ou histoire. On tire toujours
les français par le bas ne pourrait-il pas y avoir des émissions, qui,
si elles ne sont pas dites "intellectuelles" n'en seraient pas pour
autant imbéciles ? J'attends un discours là-dessus Mme ROYAL. Voilà,
quand tout un ensemble de choses telles que celles dont je viens de
parler, et beaucoup d'autres encore seront réglées, alors peut-être
aurons nous un jour les moyens de choisir notre vie. Moi , je n'ai pas
à me plaindre, je suis plutôt gâtée, mais ce que je vois autour de moi
me désole, et bientôt, cette dérive de la culture touchera aussi les
catégories sociales les plus favorisées. Ca a déjà commencé.
Ce sujet mériterait d'être plus approfondi mais le temps manque . Une
autre fois. Bonsoir






> Quant à la solidarité,si elle ne fonctionne plus, c'est
> peut-être aussi parce-que il y a un grand gaspillage de fonds à tous
> les niveaux,

Oui. Notre "prime à l'emploi" en est un exemple cinglant. De mémoire
elle touche 1/3 des travailleurs. On a ainsi recu dans les 20/euros par
mois ... Foutaise. L'idée est excellente, mais il faut la concentrer sur
ceux qui en ont besoin. Moins de gens mais plus d'argent par personne.
Ceupour qui se remettre à bosser coute de l'argent (eg les fameuses
trappes à pauvreté).. par exemple.
> Quand je lis dans un
> hebdomadaire"les nouveaux parias: intermittents du spectacle, profs,
> chercheurs),ça me fait rire,

Surtout cet amalgamme entre situations qui n'ont RIEN à voir est béta
(pour rester sobre).

- Prof je connais mal, mais sans doute sous payé, si on compare avec
l'étranger, il me semble ?

- Chercheur c'est un désastre français. Assez spécifique à notre pays.
On est au USA (15000 je crois ?). Prisè, au même titre que .... le reste
des pays en voie de développement. Ceux qui ne sont pas (encore)
fonctionnaire et qui sont rentré au pays (comme moi) vivent et
travaillent dans des conditions parfaitement ridicules quand on connait
les standards mondiaux (enfin des autres pays riches). Un gachis
monstrueux qu'on va payer cher d'ici 10-30 ans. Le mouvement "sauvons la
recherche" était parti sur de bonnes bases, maintenant c'est répupéré
genre FSU/CGT. Lassant. Et je ne vois aucune solution rapide, les
bénéficiaires du système (ceux qui sont fonctionnaires) préférant couler
avec le navire. Le Non a été très majoritaire dans ce milieu, en refoulé
par peur de la création d'une agence européenne de recherche (non
fonctionarisé bien sûr).

- Les intermittents c'est une tragédie. Je ne suis pas contre qu'on aide
la culture. Mais il faudrait pouvoir discuter sereinement de ces choses.
Le système engendre des effet pervers (repetitions non payés,
audiovisuel qui se greffe dessus, cachets plus ou moins bidons etc...).
Bref, actuellement deux amies "artistes" au RMI, sans solutions,
désabusées... Faut qu'elles tinnent jusqu'à la prochaine saison.... Pas
une solution.

Et bien j'ai fait long en fait

a+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 625
Age : 48
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Propositions en vrac   Dim 14 Mai - 21:01

L'emploi, le développement économique (et durable), la solidarité (générationnelle, géographique, sociale, etc.), la fraternité (la lutte contre les discriminations, l'intégration à l'école, au travail, dans le logement,etc.) : voici de vrais sujets où les citoyens nous attendent, nous les socialistes, avec des propositions à la fois ambitieuses et réalistes.
 
A partir de la motion 4, des propositions mériteraient d'être débattues pour les étoffer, les rendre crédibles ou éviter qu'elles soient agitées comme des épouvantails libéraux :
- l'évolution du service public de l'emploi, le rapprochement ANPE/UNEDIC,
- l'allocation sociale unique par points (je n'ai pas compris),
- la décentralisation du pilotage des politiques de l'emploi avec un nouveau rôle pour les collectivités locales,
- le rôle des contrats aidés, la "sécurité professionnelle" et le rôle de la formation,
- la réforme des contrats de travail : comment faire partager l'intérêt du contrat unique, comment éviter les effets pervers et les effets d'aubaine,
- quels emplois offrir aux non-qualifiés dans un pays dont la croissance serait fondée sur l'innovation, l'élévation des qualifications, etc. ?
- comment réussir une réforme fiscale, à quel rythme ? (un article sur le rapport Le Cacheux/Saint Etienne permet de comprendre les freins prévisibles : il y aura des gagnants et des perdants !)
- etc.
 
Ces thèmes (et quelques autres) entreront-ils en débat dans le cadre de l'élaboration du projet ???
 
Alain LAVIGNOTTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Propositions en vrac
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Transcriptions en vrac
» Photos en vrac de MSC's
» Propositions de textes
» j'ai le dos en vrac!!
» Petit vrac capillaire : accessoires, questions diverses...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réformisme et rénovation (R2) :: Débats, idées et propositions :: Actualités, discussions générales-
Sauter vers: